Le moulin de la Roque

Notre histoire

Cep Moulin de la Roque

1950

Création du Moulin de La Roque. Située à la Cadière d’Azur dans un ancien moulin à blé, la cave est destinée à l’élevage des vins de Bandol des caves de Saint Cyr, Sanary/mer et La Cadière .

1964

Grâce à la volonté de ses vignerons et à de nombreux investissements, le Moulin de La Roque vinifie désormais ses vins.

2006

Les Maîtres Vignerons du Beausset rejoignent le Moulin de La Roque.

2007

Cap sur le développement durable .Cette dynamique vise à intégrer le développement durable à l’ensemble de ses activités et relations avec ses partenaires (clients, fournisseurs, employés et collectivités locales).

2012

Construction d’une cave semi-enterrée bâtie selon des normes éco-environnementales sur un site exceptionnel au pied du village du Castellet. Ce site intègre au coeur du vignoble un chai alliant tradition et progrès technique, avec un lieu d’accueil pour le public et une salle de dégustation.

2015

Ouverture d’une nouvelle boutique au Beausset, sur le site de l’ancienne coopérative.

Les terroirs

Une géographie mouvementée

Le terroir de Bandol, tourné vers la mer Méditerranée et encerclé de collines et montagnes constitue un véritable amphithéâtre naturel. Le vignoble du Moulin de La Roque riche de ses 1500 parcelles pour une surface globale de 305 ha est réparti sur les 8 communes de l’appellation (Bandol, La Cadière d’Azur, Le Castellet, Saint-Cyr-sur-Mer, Le Beausset, Evenos, Ollioules et Sanary-sur-Mer). C’est cette diversité qui constitue l’une de ses richesses.

Un microclimat idéal

Le terroir de Bandol bénéficie d’un microclimat propice à la maturation optimale de son cépage principal, le Mourvèdre. L’ensoleillement y est maximal, avec plus de 3000 heures de soleil par an. Le climat méditerranéen, caractérisé par des hivers plutôt humides et doux avec des précipitations plutôt rares mais intenses et des étés chauds et arides, est ici tempéré par l’influence maritime alors que les reliefs environnants protègent les vignobles des incursions du mistral venant du nord.

Vignes et bord de mer

Une mosaïque de terroirs

Afin de développer une plus grande expression de ses Bandol, le Moulin de La Roque a collaboré depuis 1997 avec l’INAO, la Chambre d’Agriculture et l’ICV dans le but d’identifier des entités géologiquement et pédologiquement homogènes permettant des vinifications séparées du cépage Mourvèdre. 5 terroirs réagissant différemment en fonction des millésimes ont été distingués. C’est de l’assemblage et de la complémentarité des vins issus de ces terroirs que naît la meilleure expression de ses Bandol.

Des hommes et des femmes

Des vestiges attestent que, depuis le VIe siècle avant notre ère, des hommes façonnaient de leurs mains les paysages de Bandol en implantant des vignobles étagés en restanques (terrasses). Des murets, édifiés en pierres sèches, permettent de retenir la terre et l’eau indispensables à la vigne sur ces coteaux peu fertiles.

C’est dans les années 1930, et ce grâce à la volonté de quelques vignerons de s’engager dans la voie de la qualité, que le Bandol va obtenir ses lettres de noblesse. Suite à un grand travail de sélection variétale, des études de terroirs, l’alliance des pratiques ancestrales aux techniques modernes, les vignerons de Bandol vont enfin récolter le fruit de leurs efforts.

Le décret fondateur de l’appellation Bandol verra le jour en 1941, et fera partie des premières AOC reconnues par l’Institut National des Appellations d’Origine.

Les quelques 198 vignerons du Moulin de La Roque, convaincus que la qualité est le maître mot de leur réussite, continuent aujourd’hui d’entretenir ce patrimoine.
Un travail acharné et une volonté constante d’amélioration sont chaque jour récompensés par la satisfaction et la fidélité de leurs clients.

Hommes et femmes

Les cépages

Nos vins rouges et rosés sont issus d’assemblage de cépages Mourvèdre, Grenache, Cinsault et Carignan.

Planté sur plus de 50% des parcelles du Moulin de la Roque, le Mourvèdre est le cépage caractéristique du Bandol. Ce cépage très exigeant s’harmonise à merveille avec le terroir bandolais. Il apporte à nos vins puissance et potentiel de garde, ainsi qu’une large palette aromatique : fruits noirs, épices, pruneau, réglisse, cuir, garrigue, sous-bois.

Le Grenache ne craint pas les climats arides et son port droit lui permet de résister au mistral. Il donne ses meilleurs résultats dans des parcelles de coteaux, même secs et caillouteux. Les vins issus de Grenache sont généreux et expriment des arômes de fruits rouges et exotiques, d’épices ainsi que des notes animales.

Vigne

Cépage d’origine provençale, le Cinsault est exigeant en chaleur et résiste très bien à la sécheresse. Bien maîtrisé, il confère à nos vins une grande élégance, du fruité et de la rondeur. Il permet de créer une harmonie entre la richesse en alcool du Grenache et le potentiel tannique du Mourvèdre.

Plantées sur les coteaux bandolais, les vieilles vignes de Carignan produisent des vins rouges colorés, charpentés et puissants qui, après assemblage avec les vins de Mourvèdre, ne demandent qu’à vieillir.

Nos vins blancs proviennent des cépages Clairette, cépage typiquement méridional, et Ugni-Blanc. Tandis que la Clairette apporte de la rondeur et une grande finesse d’arôme (fleurs blanches, miel, fruits à chair blanche ou exotiques), l’ugni-blanc confère à nos vins de la nervosité et de l’équilibre.

Vinification

Cuves

Le Moulin de La Roque bénéficie des savoir-faire et des matériels les plus récents tout en préservant les méthodes qui ont fait du Bandol le vin reconnu qu’il est aujourd’hui.

La vendange manuelle est totalement égrappée afin d’éviter aux moûts la dureté des tanins issus des rafles. En fonction des sélections réalisées au vignoble puis à la réception de la vendange, les raisins destinés aux vins blancs et rosés sont dirigés vers des pressoirs pneumatiques et le jus récolté est écoulé directement par gravité dans des cuves inox. La maîtrise des températures est un outil indispensable pour favoriser l’expression aromatique pendant la fermentation alcoolique. Le maintien des vins à température constante et une protection vis-à-vis de l’oxydation par inertage permettent ensuite de préserver toute la fraîcheur de nos vins rosés et blancs.

Les raisins destinés aux vins rouges sont vinifiés en cuves inox en fonction de leur terroir de provenance. Leur vinification séparée permet à notre Œnologue de disposer d’une large palette de produits qu’il pourra ensuite assembler en fonction des profils de cuvées souhaitées.

Une fois la fermentation alcoolique achevée, une cuvaison longue de 20 à 30 jours permettra au jeune vin de s’épanouir pleinement. Le Bandol rouge rejoindra ensuite des foudres de chêne pour un élevage de 18 à 24 mois sous bois afin d’améliorer ses qualités organoleptiques. En effet, c’est pendant cette période que les riches tanins du Mourvèdre vont s’assouplir pour gagner en finesse et en élégance.

Des partenariats avec l’ICV et le Centre du Rosé nous permettent chaque année d’expérimenter les technologies les plus récentes : macération pelliculaire à froid, élevage en barrique sur lies fines, cycles de pressurage respectant l’intégrité de la vendange.

Savoir faire et qualité

Grâce à une volonté constante d’améliorer la qualité de ses vins, le Moulin de la Roque a obtenu en 2004 la certification ISO 9001 et NFV01-007 en 2010 et s’est engagé dans une démarche de Développement Durable depuis 2007. Ainsi, chaque année, le Moulin de La Roque doit être capable de démontrer son aptitude à fournir régulièrement un produit conforme aux exigences de ses clients, aux exigences réglementaires et accroître la satisfaction de ses clients.

La démarche HACCP, mise en œuvre depuis 1997, garantit la traçabilité de ses produits et la sécurité alimentaire du consommateur.
Les vignerons exécutent dans leurs parcelles les tâches manuelles et mécaniques au rythme des saisons, en les justifiant toujours par des observations : fertilisation adaptée à la vigueur des vignes, taille courte et rigoureuse, entretien mécanique du sol, ébourgeonnage et épamprage manuels, maîtrise des rendements par des vendanges en vert si nécessaire, protection phytosanitaire raisonnée en fonction de la météorologie, et de contrôles et comptages dans les parcelles.

Geste dans les vignes

Ce sont les contrôles de maturité réalisés sur les parcelles qui permettent d’attribuer à chacune une date optimale de vendange en fonction du cépage, du terroir et de la cuvée de destination. L’organisation des vendanges selon un calendrier nominatif à la parcelle permet de faciliter la gestion de nos différentes cuvées et sélections terroir.

La vendange est 100% manuelle. Chaque apport de vendange réceptionné est scrupuleusement contrôlé (maturité, état sanitaire) afin de tirer la quintessence de chaque millésime.

Notre emblème

Tarente

L’emblème de notre identité visuelle est la tarente, animal typique de la Provence qui a une grande importance dans l’équilibre de l’écosystème régional.

Le soleil se couche sur les restanques … on a peut-être une chance de l’apercevoir. La tarente, pierre parmi les pierres, sait qu’elle porte chance à cette terre d’exception. Le jour, invisible, elle capte les rayons de soleil. La nuit, chasseresse, elle traque les insectes qui pourraient nuire à la qualité du vin. Les hommes du Moulin de la Roque, s’ils sont fiers de gestes affinés génération après génération, savent bien ce qu’ils lui doivent, car l’exception naît de la rareté, et d’un soupçon de magie.